Portrait : Simon Tripnaux, consultant en référencement

La Team WebAcappella vous présente dans cet article Simon Tripnaux, consultant en référencement / SEO et directeur de l’agence Buzzistic.

Team WA : Pourriez-vous vous présenter aux lecteurs du blog en quelques mots ?

Simon : Issu de la presse écrite, je me suis tourné vers le web au début des années 2000 en voulant dès le départ toucher le plus large public possible. Ce goût pour l’envie d’être lu par le plus grand nombre m’a naturellement poussé vers le référencement qui est l’art de se rendre visible sur le web… Depuis 2008 j’ai lancé www.buzzistic.com pour présenter mes prestations et une part de ma méthodologie, après deux années au service de l’agence web TXCX sur la Côte d’Azur. Cette expérience auprès de grands comptes avec des enseignes prestigieuses du e-commerce comme Vitrines Parisiennes ou Espacemax m’a beaucoup apporté. Ce sont des clients exigeants qui brassent des trafics importants et où toutes les idées sont bonnes à mettre sur la table.

Team WA : Comment devient-on référenceur ?

Simon : Comme 80% de mes confrères j’ai le parcours du webmaster qui a pris en main par lui-même sa formation auprès de la communauté, à travers la participation aux forums, aux blogs, etc… Il existe désormais des formations qui synthétisent probablement les grands axes et théories de la discipline, mais rien ne vaut réellement l’expérience du terrain.

Team WA : En quoi consiste votre métier ?

Simon : Il y a une bonne part qui consiste à mettre à jour, continuellement, sa présence sur le web. Changer un profil ici, modifier un texte, rédiger une mise à jour sur un blog, indexer de nouveaux liens sur les annuaires, alimenter des conversations sur les réseaux sociaux. La véritable urgence quotidienne est de ne pas rester immobile. J’ai donc des plans d’actions différents selon mes clients qui me permettent de suivre chacune des publications que je mets en place, puis je les analyse ensuite une quinzaine de jours après. Il y a donc principalement beaucoup de rédaction dans une journée type, y compris pour expliquer le métier à nos clients, les convaincre ou les conseiller.

Team WA : Le nerf de la guerre pour un site internet c’est le référencement. Etre en première page Google est-ce toujours possible ?

Simon : Sur la première page Google, j’aurais tendance à répondre : oui. Tout dépend du niveau de patience que l’on a. Pour ma part sur des sujets très pointus je pense qu’on peut atteindre la première page ou même les trois premières places en 4 à 6 semaines. Pour des sujets plus classiques comme 80% des demandes, on reste dans la vente en ligne d’objets ou produits qui ne sont pas très originaux : se démarquer est donc plus difficile. Il faudra donc beaucoup plus de temps pour atteindre la première place. Dans la grande majorité de cas ce n’est qu’une question d’endurance !

Team WA : Auriez-vous 3 conseils à donner aux utilisateurs WebAcappella pour le référencement de leur site ?

Simon : Le premier conseil serait de se mettre à la place de leurs clients et d’utiliser les mêmes mots qu’eux pour décrire les produits ; une « fiche produit » est l’occasion de répondre à beaucoup de questions : ce sont souvent des questions, et donc des solutions que cherchent les internautes à travers les moteurs de recherche.
Mon deuxième conseil consiste à utiliser les possibilités d’un logiciel comme WebAcappella pleinement, c’est à dire en préparant son catalogue et en l’affinant au quotidien, pour avoir ainsi une publication « lissée » et naturelle au lieu de la mise en ligne d’un catalogue massif d’un seul coup sans la moindre mise à jour par la suite.
Troisième conseil et non des moindres : varier les formatages de vos textes et réaliser des paragraphes de 3 à 4 phrases maximum.

Il a été pour nous un réel plaisir de rencontrer Simon Tripnaux. Nous avons tenu à partager cette expérience enrichissante avec vous !

Si vous souhaitez bénéficier de ses conseils d’expert, retrouvez-le les 26 et 27 février 2013 à Toulouse, lors de la formation référencement organisée par koolya. Pour plus d’informations rendez-vous sur le site de Koolya.